L’homme du mois #Octobre17

L’homme du mois #Octobre17

Chaque mois, nous mettons à l’honneur un acteur du Team SS76. Ce mois-ci, nous avons choisi Antoine Régnier. Portrait d’un demi-fondeur à l’humour mordant.

 

Antoine Régnier débute l’athlétisme à l’âge de 5 ans. Il rejoint ainsi l’Olympique de Darnétal, et ce jusqu’en Benjamin, où il s’entraîne uniquement pour les cross. C’est ainsi qu’il prend goût aux longues distances. A 13 ans, Antoine s’inscrit aux jeunes sapeurs-pompiers de Buchy ; son rêve depuis toujours. C’est en remportant de plus en plus de cross pompier que ce de dernier s’habitue aux victoires. Chaque année, il tente de se battre contre lui-même, notamment lors des Championnats de France Pompiers : il termine ainsi 5e en Cadet2, 4e en Junior et 2e en Junior2.

Antoine rejoint le Stade Sottevillais 76 à 17 ans, il est alors en Junior 1. Le demi-fondeur intègre donc le groupe de Mickaël Zibelle. Un an plus tôt, ce dernier entrait chez les Pompiers volontaires de Servaville. Il passera huit années là-bas. Ensuite, il incorpore une Brigade des Pompiers de Paris. Ce « Normand depuis des générations » se verrait bien revenir dans la région d’ici quelques temps. D’ailleurs, à la question « où te vois-tu dans 10 ans », Antoine nous répond « J’aurais ma maison avec Coralie. J’aurais également un âne, Biscotte (N.D.L.R son lapin domestique) et des Saint-Bernards. Je m’entraînerai toujours au stade et je serai Pompier professionnel, j’espère dans le département. ».

 

Notre entretien avec Antoine Régnier

Quels sont tes objectifs pour la saison ?

Je souhaiterai battre mon record sur le 1500. Cela fait trois ans que je stagne dans les mêmes chronos. Forcément, l’entraînement acquis n’est pas perdu et un jour ou l’autre tout se réglera. Mon grand objectif est de faire 3’45 dans ma carrière. J’aimerai aussi faire un 3000m ou bien un 5000m cette année, plutôt lors de la saison estivale.

 

Tu as changé d’entraîneur cette année, parle-nous de cette évolution ?

Depuis la rentrée, je m’entraîne avec Valentine Huzé. Christian Feuillepain souhaitait arrêter. Il a donc passé le flambeau à Valentine. Cela se déroule parfaitement. Au niveau de l’entraînement, il y a plein de points communs. On a la même vision des choses, avec beaucoup de côtes chaque semaine et plutôt du foncier court en début de saison pour basculer sur du long ensuite.

 

Le 8 octobre, tu étais au départ du 10km de Rouen. Parle-nous de cette rentrée ?

Cela s’est très mal passé. On oublie ça ! Je manque vraiment de foncier en début de saison.

 

Mais tu t’es bien rattrapé lors des France Armée de Terre…

Oui, nous sommes montés sur le podium avec deux de mes collègues. A la Brigade, nous ne sommes pas une équipe détachée et nous avons réussi à finir devant des équipes détachées ! Ce n’est pas mal.

 

Quelle va être ta prochaine compétition ?

Je serai aux France inter-armée fin février, puis aux France FFA de cross en mars. Entre temps, je serais aux Départementaux et aux Régionaux et bien sûr au Carrington le 11 novembre.

 

Comment concilies-tu ta vie perso avec l’athlé ?

C’est particulier. A la caserne, l’entraînement vit au rythme des interventions. Je ne peux donc pas m’entraîner correctement. D’ailleurs, là-bas en termes d’entrainement je fais un peu ce que je veux, c’est-à-dire essentiellement du foncier. Ne sachant pas si je pourrais dormir la nuit c’est assez compliqué de prévoir. Je fais donc toutes mes séances lorsque je suis en repos, et plutôt mes séances de récup à la caserne.

 

Passons maintenant à ton portrait sottevillais.

  • Te souviens-tu de ta première victoire ?

Il me semble que la toute première était en Poussin lors des Départementaux. En Senior, c’était aux compétitions Pompiers et en FFA lors de quelques 1500m… mais je ne me souviens pas parfaitement, ça ne m’a pas spécialement marqué.

 

  • Apportes-tu de l’importance aux victoires ?

On a forcément envie de gagner mais gagner c’est facile ; il me suffit d’aller dans une petite course. Moi ce qui m’importe c’est d’être en concurrence avec les meilleurs. Le plus important c’est surtout la position que l’on a vis-à-vis des autres.

 

  • Quel est ton pire souvenir en athlétisme ?

Il y en a plein ! Sur le 1500m, lors d’une finale Interclubs où je bats mon record au passage du 800m sur la distance du 1500m. Résultat, j’ai terminé la course éclaté ! L’autre mauvais souvenir, c’était lors des inter-régionaux de cross cette année, où j’avais la grippe. C’était horrible !

 

  • Quelle est la séance d’entraînement que tu redoutes ?

Globalement, ce sont les spé 1500. Ça tabasse. On hâte de la faire pour savoir où l’on se situe mais forcément après on est très mal !

 

  • Tu es élu Président du Stade Sottevillais 76, quelle est ta première décision ?

Je pense que je changerais la salle de muscu qui est un peu vieillissante. La piste est très belle, on a un beau stade mais la salle de muscu tranche un peu…

 

  • Si nous devions renommer le stade Jean Adret, quel nom proposerais-tu ?

Forcément le nom d’un demi-fondeur ! Je pense Rachid Chekhemani ou Hassan Oubassour. Il y a eu tellement de grands noms au Club. Et il y en aura encore d’autres…

 

  • Quel athlète aurais-tu rêvé d’affronter ?

Mahiedine Mekhissi ! Il est du Club et il fait partie des plus grands !

 

  • Quel livre emporterais-tu sur une île déserte ?

Je ne lis pas. Je dis souvent à Coralie mais lire à quoi ça sert ?

 

  • Si tu devais convier cinq personnes connues à un dîner, quelles seraient-elles ?

C’est compliqué comme question… je pense que j’inviterais Gad Elmaleh et Camille Combal, car ils me font bien rire, mais aussi Zinedine Zidane bien sûr ! Et, eux ils ne sont pas connus, mais j’inviterais aussi Nicolas Bernage et le barman.

 

  • Quel est ton sport préféré hors athlétisme ?

Le foot ! je n’ai pas d’équipe favorite mais travaillant à 400m du Parc je me dois de soutenir le PSG ! j’apprécie les grands clubs car ça promet du beau football. En principe, je vis les matchs derrière ma télé, mais si je devais aller voir une rencontre, ça serait pour voir l’Equipe de France.

 

  • Quelle est la qualité que tu apprécies le plus chez les autres ?

J’en ai deux : la gentillesse et l’altruisme.

 

  • Si tu étais un hashtag ?

#OnEstBienTintin

Merci Antoine !

facebook
twitter
youtube