fbpx

L’homme du mois #Mars19

L’homme du mois #Mars19

Chaque mois, nous mettons à l’honneur un acteur du Team SS76. Ce mois-ci, nous avons choisi Nicolas PARESY. Portrait d’un Trésorier Adjoint passionné et investi.

 

A la ville, Nicolas PARESY est professeur de droit dans le supérieur au lycée Flaubert. Il enseigne le droit du travail et le droit des sociétés en Licence et Master menant à l’expertise comptable.

Passionné de sport, il intègre le Stade Sottevillais 76 par hasard pour y pratiquer l’athlétisme de loisir. Depuis deux ans, Nicolas s’entraîne au sein du groupe Athlé’Fit pour entretenir le corps et l’esprit. « On a plaisir à se retrouver sur la piste. Je pratique l’activité pour une santé physique et mentale. C’est une façon de mettre son cerveau sur pause et de faire une coupure. »

Un an plus tard, Nicolas intègre le Comité Directeur et devient Trésorier Adjoint. Ce membre actif aime mettre son expérience au service des problématiques diverses telles que les partenariats et les ressources humaines.

 

Notre entretien avec Nicolas.

Il y a un an, tu as intégré le Comité Directeur. Peux-tu nous expliquer la raison ?

J’ai fait des études dans l’économie et la gestion du sport. La problématique de gestion du sport m’a toujours intéressé. J’ai travaillé dans une agence d’événementiel sportif et également dans un cabinet d’audit de clubs sportifs de haut niveau. J’ai notamment travaillé pour des clubs tels que l’ASVEL, le LOSC, Sochaux… Nous faisions également des audits pour des collectivités qui souhaitaient savoir qu’elles étaient les prestations rendues par les clubs en contrepartie de leurs subventions. Cela m’a amené à bien connaitre le fonctionnement des clubs et cela m’intéresse. Pour moi un club et le sport permettent la cohésion sociale, c’est favorable à la santé.

M’investir dans une association sportive ça a vraiment un sens. Ce n’est pas ma première expérience. Suite à un audit pour la métropole, on m’a demandé de m’occuper du club de handball qui était en cessation de paiement. J’ai donc géré la fin de vie du club de handball. Cela m’a apporté une expérience malheureuse car il y avait beaucoup de problèmes et pas seulement financier. Avec le Stade Sottevillais 76 qui envisage une coopération avec d’autres clubs, je connais désormais les écueils à éviter.

 

Après un an de mandat, quel est ton bilan et quelles sont les problématiques qui te tiennent à cœur ?

Dans chaque discipline il y a un état d’esprit différent. Par exemple au rugby, au hand il y a la culture du « fight ». Ici, à l’athlétisme il y a une culture plus consensuelle. Au sein du Comité Directeur, il y a beaucoup d’écoute, de respect, j’aime donc bien m’investir ici. Maxime Thommerel a proposé un projet intéressant pour le haut niveau et pour le développement de la pratique quelque soit le niveau d’âge et le public. Pour moi, c’est important. Le développement du sport contribue à un bien-être individuel, à l’amélioration de la santé publique. Et, je veux apporter ma pierre à l’édifice. Il faut avoir en ligne de mire les Jeux Olympiques 2024, il y aura des moyens mis à notre disposition pour aider les jeunes à réaliser leurs rêves olympiques. Il y a plus de moyens que pour les autres olympiades. Pour moi, accompagner la jeunesse semble intéressant.

 

Au sein du Comité Directeur, as-tu un projet qui te tient à cœur ?

Actuellement, il y a trois projets qui sont importants et qui me semblent cohérents et accessibles. Tout d’abord, une hausse du niveau de l’équipe première car c’est le moteur du club, ce qui nous permet de briller, d’attirer des partenaires, d’obtenir le soutien des collectivités publiques. Dans un second point, les relations que l’on tisse avec les autres clubs de la métropole pour permettre un parcours de développement sportif pour les jeunes de la métropole et pour permettre aux meilleurs de se retrouver au Stade Sottevillais 76. Enfin, le projet de salle permettrait d’avoir un outil qui favorise le haut niveau.

 

L’élection du Bureau Directeur aura lieu la semaine prochaine, comptes-tu te présenter de nouveau en tant que Trésorier Adjoint ?

Oui, je forme un bon binôme de Trésorier avec Raynald Hublet. Nous sommes sur la même longueur d’onde et nous avons du pain sur la planche.

 

Passons maintenant à ton portrait sottevillais

Si nous devions renommer le stade Jean Adret, quel nom proposerais-tu ?

Même si son nom a déjà été pris à Val-de-Reuil, il y a un athlète que j’adore : Jesse Owens. Il a un parcours incroyable. Après, si je devais choisir un athlète vivant, je prendrais Renaud Lavillenie qui a une histoire particulière avec le Club et il restera longtemps dans les annales du sport. Une autre athlète pourrait être Marie-José Perec, que j’ai eu la chance de rencontrer et qui est une belle personne. Elle a fait des performances remarquables et a été stigmatisée alors que ce n’était pas justifié. Elle est adorable, je l’ai rencontré au stade de France. Nos enfants sont nés en même temps et ils ont grandis ensembles nous avons donc des points communs.

 

Quel athlète aurais-tu rêvé d’affronter ?

Carl Lewis et à la fin je gagne, bien évidemment !

 

Quel livre emporterais-tu sur une île déserte ?

Il me faudrait un gros bouquin que je puisse lire et relire pour qu’il dure le plus longtemps possible de type Guerre et paix de Tolstoï.

 

Si tu devais convier quatre personnes connues à un diner, quelles seraient-elles ?

Kevin Mayer comme athlète de haut niveau. Michelle Obama pour la parité et parce qu’avec son mari, ils forment un couple qui a accédé au pouvoir et qui a réussi à s’imposer par ses idées. Jean-Louis Aubert car j’aime ses chansons et cela mettrait un peu d’ambiance. Et pour finir, Patrick Timsit pour mettre de l’ambiance à la tablée.

 

Quel est ton sport préféré hors athlétisme ?

Je suis beaucoup de sports. J’ai même pendant longtemps hésité à être journaliste sportif mais j’ai eu peur de finir dans un journal à faire les chiens écrasés, je n’ai donc jamais franchi le pas. J’aime vraiment tous les sports, je suis un lecteur assidu de l’Equipe.  J’aime vraiment le foot, je suis l’équipe de France à 100% mais s’il faut vraiment choisir un club je suis plutôt pour l’OM. Cependant je ne suis pas trop fan des clubs de mercenaires. J’aime bien les petits clubs comme Rennes, Lille, Nantes qui sont des clubs formateurs et qui arrivent à de bons résultats. J’aime bien cependant regarder les matchs de hand, les compétitions de skis…

Je suis féru de sport, j’ai toujours pratiqué une activité sportive : handball, badminton ou encore des sports nautiques.

 

Quelle est la qualité que tu apprécies le plus chez les autres ?

L’ouverture d’esprit.

 

A l’inverse, quel est le défaut qui te rebute le plus ?

Les personnes imbues d’elles-mêmes.

 

Merci Nicolas !

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

facebook
twitter
youtube