L’homme du mois #Mai19

L’homme du mois #Mai19

Chaque mois, nous mettons à l’honneur un acteur du Team SS76. Ce mois-ci, nous avons choisi Hugo COUREL. Portrait d’un néo fondeur au parcours prometteur.

 

A 27 ans, Hugo est encore un très jeune athlète. En effet, ce dernier a débuté l’athlétisme il y a seulement deux ans, en rejoignant le Stade Sottevillais 76. Pont-Audemérien d’origine, Hugo a pratiqué le football pendant onze ans. Après une interruption de tout sport pendant cinq ans, il découvre l’athlétisme en déménageant sur Rouen. Désormais, il réussit à allier ses nombreux entrainements à son travail de technicien informatique dans une association s’occupant des personnes sous curatelle, à Saint-Sever.

 

Depuis plus d’un an, Hugo démontre une grande forme et une belle marge de progression, notamment sur sa distance de cœur ; le 3000m steeple. Le fondeur compte déjà une sélection aux Championnats de France de Cross, sélection qui le rend particulièrement fier.

 

Notre entretien avec Hugo.

Aux interclubs, tu bats ton record en passant sous la barre des 9’30 pour le 3000m Steeple. Peux-tu nous en dire plus sur cette course ?

Avec Kader et Hassan, on a beaucoup travaillé le foncier cet hiver. Je suis donc arrivé aux interclubs avec une très bonne forme physique. Il me manquait juste de la technique sur les haies. Sur la course en elle-même, j’étais très bien sauf à chaque passage de barrière où je perdais de la vitesse par rapport aux autres. Il faut que je travaille ça l’année prochaine si je me mets vraiment au steeple.

 

Tout cela est donc prometteur pour la suite. Après ce bon début d’année, quels sont tes objectifs pour la saison ?

Avant tout prendre du plaisir, ça fait seulement deux ans que je fais de l’athlétisme. Je veux avant tout apprendre sur la piste. On verra l’année prochaine pour des gros chronos.

 

Depuis la rentrée, tu t’entraines avec le groupe de Kader et Hassan. Quelle est l’ambiance et comment te sens-tu ?

Il y a une très bonne ambiance, je suis content car on est un gros groupe, il n’y a pas de prise de tête. Tous les niveaux sont présents et la cohésion y est bonne. Kader donne de très bonnes séances.

 

Arrives-tu à concilier facilement tes entraînements avec ta vie personnelle ?

Oui, j’y arrive. Je m’entraine désormais six fois par semaine. Je fais juste beaucoup moins la fête qu’avant. C’est un choix de vie si jamais on veut vraiment faire de grosses performances ! Cette année j’ai restreint mais ça paie ! Je fais également attention à mon sommeil ! Je ne suis pas dans la frustration non plus si j’ai envie de sortir, je sors, si je veux manger quelque que chose, je le mange !

 

Passons maintenant à ton portrait sottevillais.

Te souviens-tu de ta première victoire ?

Je ne vais pas parler de victoire mais plutôt de ce qui s’est passé cette année. J’ai été qualifié pour les Championnats de France de Cross en individuel. Je ne m’y attendais vraiment pas. Pour moi, c’est une victoire comme si j’avais été premier ! C’était une très grosse surprise, après seulement deux ans d’athlétisme, je ne pensais pas du tout y aller !

 

Accordes-tu de l’importance aux victoires ?

Vraiment plus au chrono. Après ça dépend aussi de quelle victoire…

 

Quel est ton pire souvenir en athlétisme ?

Juste après le premier tour des interclubs, l’année dernière. Je me suis blessé en faisant le steeple. Je ne pouvais plus marcher et pour le deuxième tour, j’ai juste pu lancer le javelot.

 

Quelle serait ta première décision en tant que Président ?

J’aime le principe de Maxime THOMMEREL, mettre l’athlète en valeur et l’accompagner dans ses démarches et la vie de tous les jours. Je privilégierais la formation pour aller chercher les jeunes ! Et je développerais le demi-fond féminin ; on manque de féminines !

 

Si nous devions renommer le stade Jean Adret, quel nom proposerais-tu ?

Sans aucun doute le stade Oubassour parce que depuis que je suis arrivé, Hassan est partout. C’est une vraie machine ! Ça me choquerait donc pas du tout qu’on le renomme en son nom.

 

Quel athlète aurais-tu rêvé d’affronter ?

Je l’ai déjà affronté, mais j’aimerais bien sur le 3000m steeple Mahiedine MEKHISSI et sur les cross BEKELE.

 

Quel livre emporterais-tu sur une île déserte ?

Toute la saga Harry Potter. Mais s’il fallait juste en choisir un, ça serait le prince de sang-mêlé.

 

Si tu devais convier quatre personnes connues à un dîner, quelles seraient-elles ?

ZIDANE, FEDERER, NADAL car j’aime bien le tennis et ce sont des légendes vivantes et enfin Tony PARKER parce que j’aime bien sa philosophie.

 

Quel est ton sport préféré hors athlétisme ?

Le cyclisme et le tennis. Le foot, j’adore le pratiquer mais le regarder je n’aime plus.

 

Quelle est la qualité que tu apprécies le plus chez les autres ?

La simplicité, il n’y a rien de mieux.

 

A l’inverse, quel est le défaut qui te rebute le plus ?

L’élitisme et les gros egos surdimensionnés.

 

Merci Hugo !

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

facebook
twitter
youtube