Les résultats du week-end

Les résultats du week-end

S’il est un événement qui symbolise vraiment le club durant la saison hivernale, c’est bien le Perche Élite Tour.
En effet, bien plus qu’une simple compétition de perche de très haut niveau lors du concours principal, le PET est aussi l’occasion de faire découvrir l’athlétisme aux jeunes lors d’animations préalables, de découvrir les talents de demain lors des concours en journée, et l’opportunité pour le club et ses partenaires de montrer une synergie incroyable quand à l’organisation de l’événement. 

Perche Elite Tour

Le Perche Élite Tour des enfants : de la joie et des sourires 

Trois temps forts ont eu lieu pour les plus jeunes fans d’athlétisme. Le premier avait lieu fin février au centre commercial Docks 76 ou le club avait mis les petits plats dans les grands, en proposant une initiation à la perche dans l’allée centrale, avec, pour les conseils et les démonstrations, tout le groupe de Daniel Russis

Deuxième temps fort pour les jeunes : le vendredi d’avant la compétition, les enfants des écoles de l’agglomération de Rouen ont foulé la piste de la Kindarena le temps de s’initier eux aussi au saut à la perche. 

Ce fut également l’occasion pour eux de poser toutes leurs questions aux champions Thiago Braz et Chris Nilsen. Puis en fin fin de matinée, les élèves ayant été choisi pour représenter leurs écoles, ont pris part à une compétition inter-établissements. Un beau moment de partage entre les écoliers et les athlètes présents.

Et enfin le soir de la compétition les jeunes étaient présents vêtus du orange du Perche Élite Tour pour assurer l’ambiance avec une tribune qui leur était réservée et tous se sont pris à rêver devant les exploits des championnes et champions présents. 

Le Perche Élite Tour des bénévoles et de l’organisation. 

Au delà de concours aux performances in croyables sur lesquelles nous allons revenir plus bas, le PET est aussi une formidable machine qui ne peut fonctionner que grâce à la détermination et l’engagement des bénévoles et partenaires. Que ce soit pour assurer la restauration de tout le monde,  préparer l’espace de compétition, assurer la sécurité ou encore gérer les médias, le médical, les espaces VIP,  un nombre impressionnant de personnes motivées est nécessaire, nous tenions donc à leur rendre hommage et rappeler que sans eux et sans les partenaires financiers, qu’ils soient publics ou privés, un événement d’une telle ampleur ne peut avoir lieu.

Notons également l’importance d’un jury de qualité qui connaît parfaitement la discipline, et là aussi ce fût le cas.

 Et pour cette édition c’était encore plus marquant, car non seulement elle marquait le retour du public après une année à huit clos, mais en plus il s’agissait de la dixième édition, les faux pas étaient interdits, et il n’y en a pas eu, chacun remplissant parfaitement son rôle pour le bonheur de tous. 

Impossible également de parler de l’organisation sans parler d’une des nouveautés de cette édition, avec une conférence orchestrée de main de maître par Jean-Charles Trouabal qui en 1990 avec l’équipe de France bat le record du monde du 4x100m. Il nous a dévoilé comment la force collective a pu être à l’origine de ce record, une thématique parfaitement raccord avec l’esprit du Perche Élite Tour de Rouen.

Les concours en journée : Les sottevillais à l’honneur

Formidable opportunité de se tester dans un lieu mythique pour certains, occasion de clôturer de la plus belle des manières la saison hivernale pour d’autres, les différents concours avant le final international, ont parfaitement lancés la journée, notamment pour nos sottevillais, dont nous allons parler ici. 

Sur le premier concours matinal, notre espoir Juliette Carel (SS76 EAPE) était présente et termine quatrième féminine avec un saut à plus de 3mètres pour la première fois de l’hiver, chez les garçons Noah Maia (SS76) s’impose avec 3m16 (RP). De très bons débuts pour le club, d’autant que sur l’autre sautoir Louis Guillet (Junior SS76) s’offre un podium à 4m36 et notre espoir des épreuves combinées Fabio Dellova s’offre un barre à 3m91.

Sur le concours de milieu de journée, nous avions également plusieurs représentants qui ne se sont pas fait prier pour briller. Notre minime Pacôme Turpin termine en effet second chez les hommes avec 3m91, tandis que Delphine Duval (SS76), augmente la marque de son record départemental Master féminin en franchissant 3m16. Un concours qui aura vu également Charles Tourtois (Espoir SS76) et Gaspard Carpentier (Junior SS76) terminer 5ème et 7ème chez les hommes. Sur le deuxième sautoir Lucas Mal (Junior SS76 EAPE) franchit lui 4m36.

A 15 heures, le niveau est encore monté d’un cran avec les des concours très relevés ou nous avions une féminine, Romane Maugest (Espoir, SS76)  qui passe 3m76 et termine à une très honorable 10ème place d’un hiver qui lui aura permis d’établir son record personnel à Nevers à 3m98. 

La soirée : des records en pagaille

Point d’orgue de cette édition, les concours internationaux avec en prélude, une très belle animation des mascottes des différents clubs de la Métropole, qui auront réussi à chauffer le public en un rien de temps, avant de laisser la scène aux virtuoses de la perche.

Débutons avec le concours féminin, puisque dans ce concours nous retrouvions notre jeune athlète vice-championne du monde junior, Élise Russis (SS76 Cor Elbeuf), un beau concours pour elle, ou elle s’approche de son record de 4m24 établi à Tourcoing en février, en effet, elle franchit au 3ème essai 4m20, avant de butter sur la barre suivante qui était vraiment au dessus à 4m36, une hauteur que, nous en sommes certain, elle franchira très bientôt, et gageons qu’elle se mêlera d’ici quelques années à la lutte pour la victoire d’une prochaine édition de notre événement.  Dans ce concours féminin, le plateau était si dense qu’il était impossible de faire émerger une favorite parmi les trois stars Tina Sutej la slovène, Angelica Moser la suissesse et la cubaine Yarisley Silva, sans oublier la toute fraîche championne de France espoir Elina Giallurachis, la multi-championne de France Ninon Chappelle qui revient très fort après sa grossesse et Margot Chevrier, fraîchement championne de France en salle. Du beau monde donc, auquel il convient d’ajouter les autres participantes qui ont toute des records au delà de 4m30, tel Albane Dordain, Alix Dehaynan ou encore la chinoise Xu Huiquin plusieurs fois vice-championne d’Asie. Et si toutes ces jeunes femmes ont ébloui les spectateurs de part leurs prouesses et leur agilité dans le ciel de la Kindarena, c’est bien Tina Sutej qui s’impose avec 4m80 et un nouveau record de Slovenie en poche. Une jeune femme d’une grande gentillesse, comme ses comparses d’un soir, et qui après le concours a pris le temps de rester auprès des supporters pour de nombreuses photos souvenirs et des échanges très agréables. 

En ce qui concerne le concours masculin, pas de sottevillais, mais les meilleurs français avec les fratries Collet et Lavillenie ainsi qu’Ethan Cormont et Kevin Mayer dont le succès auprès de la gente féminine ne sera pas démenti ce soir… Avec eux, un plateau international de haut rang composé de Menno Vloon le néerlandais, du brésilien Thiago Braz, des américains Jacob Wooten et Chris Nilsen et du philippin Ernest Obiena. Et que dire, si ce n’est que les athlètes ont réussi le tour de force de proposer une bataille en haute altitude à des hauteurs jamais vues sur le Perche Elite Tour, puisque Chris Nilsen s’impose avec le record du meeting, le record des USA et le record d’Amérique à 6m05, prouvant une fois de plus qu’il faut compter avec lui sur les grandes échéances mondiales, d’autant que son élégance dans les sauts et sa gentillesse auront été remarquées de tous. Derrière lui, Ernest Obiena a fait mieux que de résister en s’offrant un nouveau record d’Asie à 5m91, une barre franchit au premier essai, ce qui lui offre la seconde place , alors que pour Thiago Braz c’est également passé, mais à la troisième tentative. 

En faisant le bilan de cette édition, on se rend compte que, sur le plan sportif comme en terme d’organisation, chaque année est encore plus folle, et pour cette édition ce qui fût vraiment marquant était l’apport du public, présent en nombre ( plus de 4000 personnes) et soutenant les athlètes du début à la fin, alors il était impossible de ne pas terminer en vous remerciant toutes et tous pour votre présente si importante !

Guillaume 

facebook
twitter
instagram